téléchargement

- Une morsure

- Une Marseillaise avortée

- Une Seleção humiliée

- Une organisation brésilienne loin d'être si chaotique que prévu

- Une surprise costaricaine

- Une satisfaction française : nous, au moins, on n'en a encaissé qu'un seul face aux Allemands

- Un beau parcours algérien

- Des adieux prématurés : amis espagnols, ce fut court mais intense (en nombre de buts encaissés)

- Une révélation télévisuelle : BeIN Sports, c'est mieux que TF1

- Une dure réalité pour nos amis lusitaniens : le déblocage du palmarès du Portugal, c'est pas encore pour cette fois

- Un dicton approuvé : « le football est un sport qui se joue à onze contre onze, mais à la fin, c'est toujours l'Allemagne qui gagne »

- Un constat : amis brésiliens, il va falloir vous y remettre sérieusement au risque de voir l'Allemagne vous rattraper au nombre d'étoiles

- Un premier trophée remporté par une équipe européenne sur le continent américain

- Un mauvais moment à passer pour Dilma Rousseff, copieusement sifflée lors de la finale

- Une chanson des supporters argentins pour chambrer les Brésiliens

- Un joueur maudit, un dénommé Lionel Messi, qui aura tout gagné sauf…

- Une grosse fête dans toute l'Allemagne

- Une certitude : maintenant, on va pouvoir se concentrer sur le Tour de France et sur les chutes à l'arrière du peloton

- Une chancelière comblée

- Une bonne pub pour Adidas

- Une revanche de France / Allemagne 1982 renvoyée aux calendes grecques

- Deux éliminations consécutives en phase de poule pour la squadra azzurra

- Un œil gardé sur le marché des transferts

- Un meilleur butteur qu'on n'attendait pas

- Une nouvelle technologie sur la ligne de but

- Un spray